OK Corral

Publié le par Olaf Boldeche

Encore une Flèche d'or pour les Boboys. J'ai pas trop envie de sortir de mon cocon, surtout que je viens de réaliser un bon petit chili des familles et qu'il vase à mort. Et puis je me botte le cul, faut se bouger la couenne, un lundi sans public c'est mortel. Retour aux affaires donc.
 
Pas de Vélib, j'viens de te dire qu'il pleut des cordes. Direction métro, descente Dumas, toute la rue de Bagnolet à se taper, j'ai déjà la flemme rien qu'à y penser. Comme prévu, c'est pas la foule, faut dire que j'avis élaboré une stratégie de com bien foireuse. CQFD.
 
J'croise le Russe qui se trimballe une centaine de CDs sur le dos. Il sent le bon plan ce soir, il va tout écouler, quitte à casser les prix ou la tronche de celui qui refuserait la promo. J'lui souhaite bonne chance, tente une approche discrète du bar et le Bo m'alpague. T'inquiète pas poteau qu'y m'fait comme ça, j't'ai tout mis sur le dos, rapport à ton fabuleux plan de com. Le mec de la Flèche te cherche pour t'en planter une dans l'cul, méfie-toi, c'est encore un russe. Super. Me voilà cerné par l'Organizatsiya, j'vais m'avaler une vodka ça fera couleur locale.
 
Je passe le concert à chercher la Kalach qui va m'abattre, collé au bar pour mieux mater la foule façon Jason Bourne. Personne ne me confond avec Matt Damon, j'dois me faire un film, Little Odessa version 20e arrondissement, ridicule, je couve un delirium tremens.
 
Deux titres à retenir ce soir. D'abord Happy Song qui a réussi à me faire oublier mon prochain séjour au goulag. Version différente de l'album évidemment, moins synthétique mais touchante, plus chaude, un vrai bonheur. Et puis, Monster, en duo avec Anabel. Trop puissant, pour faire facile. A écouter ici.
 
Vu l'ambiance limite pour ma gueule, pas question de traîner. Pas de rappel tant mieux, je file en loucedé, me sauve entre deux videurs, dernière frayeur et puis non, rien. Ce soir j'ai battu l'Organizatsiya, appelle moi Elliot Ness,le vrai, hein, pas cette bête lavette de Costner. Vérifie bien ta feuille d'impôts, classe tes fiches de paye, j'crois que je viens de me trouver un nouveau business.

Commenter cet article