Division de la joie

Publié le par Olaf Boldeche et Bo

Je suis enfin une star. Je bois beaucoup d'alcool. Si j'avais été chauffeur de taxi, c'eût été craignos, mais non, je suis un artiste , alors c'est bien. Je prends beaucoup de pilules. Si j'avais été cosmonaute...nan, là c'est pas possible, les anxio-dépréssifs ne vont pas dans l'éspace, trop dangereux, un singe ou un chien, ok, mais pas un anxio-dépréssif qui a des tendances à trembler si le métro reste un peu trop longtemps entre deux stations. Enfin , bref, je suis émotionnelement instable et ça, ça vaut 10 sur l'échelle de la star. ( tiens, j'viens d'penser : marrant une star qui a pas l'droit d'aller dans l'éspace. Je ris sous cape ( gémini)(mi)(de pain)). Je fume un paquet de cigarettes par jour. Au début quand j'étais pas une star, j'en fumais à peine cinq (cigarettes, pas paquet) , mais le comité m'a rappelé les conditions : un paquet/jour, sinon ça vaut pas. J'ai justement reçu une lettre ce matin du sus-nommé comité qui m'a indiqué les autres points qu'il faut remplir si je veux être une méga-star :

1- Choisir une religion obscure , mais moins obscure que le pochonisme.
2- Me faire gauler avec une pute dans un bar chic, de préférence sis dans le 8ème arrondissement.
3- Faire un scandale et casser la gueule d'un homme qui possède a peu près le même ratio taille/poids que moi.
4- Faire un disque qui marche tellement que Bill Gates utilisera un des titres pour sa sonnerie de portable ( qui est un i-phone, mais chut, il faut pas l'dire, trop la honte , Steve Jobb se pisserait dessus de rire, ce salop. Dès qu'il peut se moquer , il en profite).
5- Me suicider 1 an et 6 mois après et de  façon assez enlevée.

Il me reste un petit peu de chemin, mais je n'suis pas un pédé d'la chatte, j'en ai vu d'autre. Moi, j'peux faire trois fois le tour de mon slip sans toucher l'élastique. J'peux roter l'alphabet. J'habite à combien de kilomètres de Tour.
Ma mère m'avait très tôt prévenu : " Si tu veux aller loin, commence déja par aller chez l'épicier m'acheter ma bouteille de J.B, p'tit con."

Publié dans Bo n'a rien à dire

Commenter cet article